Ce qu’il faut savoir sur Twilight Children, la mystérieuse série de Darwyn Cooke et Gabriel Hernandez [critique, inédit VF]

Ce qu’il faut savoir sur Twilight Children, la mystérieuse série de Darwyn Cooke et Gabriel Hernandez [critique, inédit VF]
(image © Vertigo)

Lorsque 2 des plus grands artistes des comics, le très indépendant Gabriel Hernandez (Love and Rockets) et le regretté Darwyn Cooke, s’associent pour une mini-série Vertigo en 4 parties, on ne peut qu’être intrigué. Et si la tension et les ¾ de Twilight Children sont excellents, la fin nous laisse toutefois un peu circonspect.
■ par Doop

 

Ce qu’il faut savoir sur Twilight Children, la mystérieuse série de Darwyn Cooke et Gabriel Hernandez [critique, inédit VF]
Twilight Children (image © Vertigo)

Twilight Children : une intrigue qui s’épaissit au fil des pages

Twilight Children se déroule dans un petit village de bord de mer à la frontière mexicaine. Soit dans la zone de confort de Gabriel Hernandez et son style d’écriture nonchalant ne surprend absolument pas. Ce qui est toutefois plus étonnant, c’est de lire ce type d’histoire avec les dessins de Darwyn Cooke, cartoony, magnifiques à souhait et renforcés par les couleurs de Dave Stewart (l’un des meilleurs coloristes du moment). Il ne faut pas se le cacher, les dessins sont une véritable tuerie. C’est véritablement le 1er point fort de Twilight Children, qui mérite l’achat juste pour les planches magnifiques de Darwin Cooke. Les 3 premiers épisodes sont tout simplement exceptionnels. La tension monte petit à petit dans cette ville où d’étranges orbes lumineuses apparaissent et disparaissent n’importe où et n’importe quand, agissant inconsciemment sur le destin et les actions de plusieurs personnages. On suit le destin de Felix, un jeune scientifique, et de Tito, l’épouse de Nikolas qui en pince pour Tito (d’un autre côté elle semble tomber amoureuse de chaque personne du sexe masculin qu’elle rencontre). D’autres personnages viennent enrichir l’intrigue : Bundo, un vieil homme qui a perdu sa famille dans un incendie ; 3 enfants rendus aveugles par les orbes (les Twilight Children ?) ; le sheriff de la ville et des agents du gouvernement qui s’y baladent incognito. Le casting de Twilight Children est très bien géré et le mystère s’épaissit au fil des pages. Qui est Ela, cette beauté sortie des orbes qui traverse le village comme une nymphe ? A quoi servent les orbes ? Nikolas est-il un extraterrestre ? Comment les auteurs vont terminer leur intrigue ?

 

Ce qu’il faut savoir sur Twilight Children, la mystérieuse série de Darwyn Cooke et Gabriel Hernandez [critique, inédit VF]
Twilight Children (image © Vertigo)

Une fin qui laisse dubitatif

Et c’est là que Twilight Children prend une direction totalement inattendue et finalement décevante. En effet, nous n’aurons strictement aucune réponse à toutes ces questions. Gabriel Hernandez et Darwyn Cooke laissent planer le doute et choisissent une des fins les plus ouvertes qu’il m’ait été donné de lire. Pour tout vous avouer, je n’ai absolument rien compris à la fin, le message m’est totalement passé à côté, le récit ne semble pas très cohérent ni même structuré. Est-ce qu’il y a tromperie sur la marchandise ? Je ne peux même pas dire ça. De fait, je pense que beaucoup de gens risquent d’être totalement rebutés par l’histoire et la conclusion de Twilight Children car rien dans le récit ne laisse présager une fin aussi peu aboutie au niveau de l’intrigue principale. Mais peut-être que le message premier de Twilight Children n’est pas le mystère entourant Ela et les orbes, c’est tout simplement comment des évènements étranges transforment le quotidien de gens simples. Je ne vois pas d’autre explication.

 

Ce qu’il faut savoir sur Twilight Children, la mystérieuse série de Darwyn Cooke et Gabriel Hernandez [critique, inédit VF]
Twilight Children (image © Vertigo)

Twilight Children = Twin Peaks

De Twilight Children, on pourra quand même retenir la fluidité de la narration et la beauté des dessins de Darwyn Cooke, dont c’est certainement le dernier travail (l’artiste est décédé le 14 mai 2016). Les planches et le style sont tellement fluides qu’il n’y a même pas besoin de dialogues. Dans ce cadre, cela fonctionne parfaitement avec le style de Gabriel Hernandez. Reste toutefois que cette fin ouverte à toutes les suppositions n’est pas sans rappeler Twin Peaks, la série de David Lynch. C’est un peu dommage d’avoir construit sur les 60 premières pages un tel mystère pour finalement n’en livrer qu’une conclusion partielle, voire aucune conclusion du tout. Après, je ne saurais même pas vous dire si j’ai aimé ou pas. Désappointé certainement, Twilight Children reste quand même un très joli livre inédit en VF, dont on retient surtout l’ambiance. ■

Ce qu’il faut savoir sur Twilight Children, la mystérieuse série de Darwyn Cooke et Gabriel Hernandez [critique, inédit VF]
Twilight Children (image © Vertigo)




A propos Doop 120 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.