Un lecteur de comics en confinement : Fletcher Arrowsmith vs COVID-19 (jour 9)

comics confinement covid-19 coronavirus pop culture
(image © Image Comics)

Top Comics rassemblement. 9 jours et je sens le moral des troupes flancher. Un court billet aujourd’hui car j’ai bossé une grande partie de la journée. Et puis j’ai enfilé mon armure d’Iron Man MK-Covid19 pour aller faire les courses. Ce fut le moment épique de la journée, pire que le visionnage d’Iron Man 3 (et 2). Mes répulseurs ont lancé du gel hydroalcoolique pour contrer l’ennemie Covid et mon casque FPP2 rouge et or a bien tenu le choc. Heureusement que Pepper m’attendait à la maison pour du réconfort. Je vous laisse avec une bonne mini-série et un excellent film, encore une fois.
■ par Fletcher Arrowsmith

 

JOUR 9 : mardi 24 mars

 

Original Sin Extra HS : Thor & Loki le 10e royaume

(image © Marvel Comics)

Il me manquait cette mini-série (Original Sin: Thor & Loki: The Tenth Realm) dans ma relecture du magnifique run de Jason Aaron sur Thor. En 2014 Jason Aaron devient l’architecte de l’event Marvel à savoir Original Sin. Décrié à sa sortie, Original Sin mérite clairement une seconde chance. Les tie-in associés n’ont pas été d’égales valeurs. Mais forcément quand on s’en occupe soi-même, le résultat devient probant. Avec cette mini-série, Jason Aaron s’associe à Al Ewing, alors scribe d’une série sur Loki. Pour Jason Aaron, c’est l’occasion d’apporter une nouvelle pièce à la mythologie tournant autour du dieu du tonnerre, à savoir la création d’un 10e royaume. Il ramène ainsi de façon probante Angela, la création de Neil Gaiman dans les pages de Spawn, chez Marvel depuis la fin de l’Age d’Ultron. Le dixième royaume, Heven, est celui des anges, qui sont aussi belliqueuses que les 9 autres royaumes. D’ailleurs, leur exil vient d’une guerre avec Asgard et Odin notamment. Il est également question de la mort d’un enfant d’Odin et Freya, avant la naissance de Thor. Tout s’imbrique dans ce retcon pas si forcé que cela. J’ai trouvé cela très crédible surtout que Jason Aaron et Al Ewing s’attachent à donner une caractérisation propre aux anges de Heven qui ne fonctionnent que par troc, comme de redoutables marchandes. Rien n’est gratuit chez les anges, même les conseils à leur proche. Graphiquement, Simone Bianchi assure l’essentiel de la mini-série, dans un style plus sobre que d’habitude. Pianissimo sur les compositions de pages, surtout. Il est épaulé par le très propre Lee Garbett qui s’occupe des passages sur Loki.

 

 

L’adieu à la nuit

Pour faire plaisir à mon boss et surtout pour qu’il ait un minimum de culture cinématographique, je vais pour parler, roulement de tambours ….. du dernier film d’André Téchiné, L’Adieu à la nuit sorti en avril 2019. Pour sa 8e collaboration avec Catherine Deneuve, André Téchiné traite un sujet d’actualité et brûlant : l’embrigadement pour le Djihad et le départ pour la Syrie. Dans l’adieu à la nuit, Catherine Deneuve, propriétaire et gestionnaire d’un haras doit faire face au changement de comportement de son petit-fils. Comme souvent chez André Téchiné, c’est un regard juste qui est posé sur la situation. Pas de course poursuite, de complots ou de scène d’action mais une caméra qui observe la réaction d’êtres humains ordinaires comme vous et moi face à une situation qui les dépasse. Le choc des générations se fait sentir tout comme celui du clivage ville/campagne. Dans l’adieu à la nuit, André Téchiné ne fait pas le procès de la religion, il n’accentue pas le trait. Et puis encore une fois, sa direction des actrices et acteurs reste exemplaire. André Téchiné, découvreur ou révélateur de jeunes talents ne s’est pas trompé dans l’adieu à la nuit avec Oulaya Amamra, Kacey Mottet-Klein et Stéphane Bak qui donnent la réplique de fort belle façon à une Catherine Deneuve extraordinaire. ■




A propos La rédac' de Top Comics 18 Articles
La rédaction de Top Comics est composée de : Doop, JB, Ben Wawe, Fletcher Arrowsmith, Mad Monkey, Christophe Colin, Marc Cagnon et Stéphane Le Troëdec.