La Sorcière Rouge : les 10 POUVOIRS les plus ÉTONNANTS de l’héroïne de WandaVision !

Manipulation mentale

comics pouvoirs sorciere rouge
(image © Marvel Comics)

La Sorcière Rouge a déjà montré qu’elle calmer rapidement une situation tendue. Non pas en usant de diplomatie, mais bien grâce à ses pouvoirs qui lui permettent d’ «endormir » d’autres personnes. On l’a ainsi vu faire dans la saga La Croisade des Enfants, par exemple, quand elle affronte les X-Men ou Spider-Man. Dans le MCU, la Sorcière Rouge utilise ses pouvoirs télépathiques pour faire revivre les souvenirs les plus désagréables de ses cibles.

 

 

Altération de la réalité

comics pouvoirs sorciere rouge
(image © Marvel Comics)

Dans les comics Marvel, la Sorcière Rouge peut refaçonner le monde pour en créer un nouveau selon ses souhaits. Dans la saga Avengers : la Séparation, elle utilise des illusions pour manipuler ses équipiers et pousser les Avengers à s’entre-tuer. Dans House of M, la Sorcière Rouge réécrit l’histoire de la Terre et font des mutants l’espèce dominante sur notre planète. Juste après cette histoire, le Jour M voit Wanda Maximoff enlever leurs pouvoirs à la plupart des mutants de la Terre. La série WandaVision diffusée sur Disney+ met en avant ces pouvoirs surpuissants, à une échelle plus petite, avec une Sorcière Rouge qui met une ville entière sous cloche et modifie complétement ses habitants.

 

LIRE AUSSI : La famille de VISION: découvrez les 17 synthézoïdes des comics Marvel !

comics vision synthézoïdes
(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite




A propos Stéphane Le Troëdec 625 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*