Archer & Armstrong : le buddy movie classieux de Barry Windsor-Smith nous plonge dans le Valiant des années 90 !

(image © Valiant Comics)

Un bonheur. Archer & Armstrong permet de redécouvrir 2 petits bijoux des comics des années 90 : une série Valiant inédite en France et surtout un Barry Windsor-Smith impressionnant !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

De flashbacks, il va en être beaucoup question. Car en publiant ces aventures d’Archer & Armstrong signées Barry Windsor-Smith, Bliss Éditions nous ramène au début des années 90. Plus précisément l’époque où l’éditeur Valiant éclate au grand jour. Une époque trop peu connue en France et dont on espère qu’il s’agit là du 1er album d’une longue série. Croisons les doigts.

 

(image © Valiant Comics)

 

Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer, et pourtant…

Pour résumer, Archer & Armstrong, c’est l’histoire de 2 potes à qui il arrive des aventures complètement folles. Mais 2 amis qui n’ont rien en commun. Archer est un jeune homme laissé pour mort par ses parents évangélistes corrompus. Look élancé, cheveux rasés façon Bouddha, timidité maladive dissimulent en réalité un combattant d’élite. Armstrong, lui, est un immortel hédoniste et grande gueule qui passe son temps à picoler et à se vanter de ses faits d’arme d’il y a… bien trop longtemps ! Archer et Armstrong n’étaient pas fait pour se rencontrer ni s’entendre. Mais le destin le fait se rencontrer et à partir de là, plus rien ne les sépare. D’autant plus qu’Armstrong est poursuivi par une secte antédiluvienne qui a juré sa perte. Autant dire qu’Archer & Armstrong regorge de situations hilarantes (il faut voir leur évasion du Vatican !) et de dialogues rythmés et savoureux !

 

(image © Valiant Comics)

 

Élégant et classieux

Pour beaucoup de vieux routards des comics, Barry Windsor-Smith fait partie de ces dessinateurs rares et précieux avec une « patte » graphique. Son style est reconnaissable au 1er coup d’œil. Pour les uns, il est le dessinateur d’Uncanny X-Men n°198, un splendide épisode africain consacré à Tornade. Pour d’autres, il est le dessinateur d’une case absolument mémorable, qui ouvre l’épisode 186, où la même Tornade est recroquevillée dans un drapé blanc d’une beauté incroyable. Oui, Barry Windsor-Smith fait est de ces artistes dont on peut se souvenir d’une seule case parce qu’elle nous a marquée par son élégance. Élégance, voilà un excellent mot pour désigner son travail. Archer & Armstrong profite de la classe folle de Barry Windsor-Smith, évidemment. Peut-être même plus encore que sur ses travaux (trop) éparses pour Marvel. Car sur les 12 épisodes d’Archer & Armstrong, il dessine 10 numéros, ce qui nous donne le temps d’en profiter. L’artiste aime les détails, et le lecteur qui choisira de s’arrêter pour observer les décors constatera que Barry Windsor-Smith prend son temps, soigne les arrière-plans comme les expressions des visages.

 

(image © Valiant Comics)

 

Une édition française bien adapté au comics original

Un mot sur la forme d’Archer & Armstrong. L’album se présente d’abord sous la forme d’un joli pavé de 400 pages. Quand on prend l’objet en main, on est surpris par le toucher de la couverture. Bliss Éditions a fait le choix d’un vernis sélectif associé à une finition matte. Cela donne l’impression de tenir un livre un peu ancien, ce qui colle parfaitement avec l’idée de publier de vieux épisodes Valiant. Bien vu. L’intérieur est imprimé sur un papier mat lui aussi, qui supporte probablement mieux la colorisation de l’époque que ne l’aurait fait un papier glacé. Les couleurs, justement, sont peut-être ce qui trahit le plus l’âge d’Archer & Armstrong. On sent bien à la lecture qu’on a affaire à un comics des années 90.

 

(image © Valiant Comics)

 

Un démarrage en 2 temps

Pour un lecteur néophyte des années 2010, le démarrage d’Archer & Armstrong a de quoi surprendre. Car au bout du 1er épisode seulement, on kidnappe les 2 héros pour les catapulter dans un gigantesque crossover Valiant intitulé Unity. L’effet est pour le moins curieux. Le point positif, c’est qu’on croise plein de persos Valiant de l’époque comme Turok, par exemple. Hélas, on est rapidement perdu. Heureusement, l’histoire reprend au début du 4e épisode exactement là où nos 2 héros avaient été enlevés. Perdus ? Vous n’avez pas envie de vous prendre la tête ? Rien de plus simple : sautez les épisodes liés à Unity, ils sont totalement dispensables à la suite d’Archer & Armstrong !

 

(image © Valiant Comics)

 

Le Guerrier Éternel en guest

Bliss Éditions a eu la bonne idée de terminer cet album Archer & Armstrong par 2 épisodes d’Eternal Warrior toujours signés Barry Windsor-Smith. L’occasion pour les lecteurs français de découvrir une autre facette du Valiant des années 90. Surtout qu’il reste encore 14 épisodes pour finir la série Archer & Armstrong. Une autre manière pour moi de dire qu’on aimerait beaucoup pouvoir continuer à explorer cet univers. Dis, monsieur Bliss Éditions, vous pourriez nous en proposer d’autres comme ça ? ■

(image © Valiant Comics, Bliss Editions)

Archer & Armstrong par Barry Windsor-Smith est un comics publié en France par Bliss Éditions.




A propos Stéphane Le Troëdec 456 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.