7 séries TV tirées de comics en qu’on ne verra pas (ou pas de sitôt) !

(image © Image Comics, Top Shelf Productions)

Les adaptations de comics en séries tv sont devenues de plus en plus populaires. Malheureusement, certains projets ne sortent pas. Faisons le point sur 7 séries tv tirés de comics qu’on ne verra (probablement) pas.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Depuis quelques années, on annonce énormément de projets d’adaptations de comics en série tv. Seulement, il arrive que certains projets tombent à l’eau. Souvent parce qu’elles sombrent dans ce qu’on appelle le development hell. Voici 7 projets d’adaptations de comics en séries tv qu’on ne verra pas, ou pas avant très longtemps. Mais tout n’est pas perdu : ces 7 histoires vous pouvez toujours les lire… dans les comics !

 

 

Witchblade

(image © Image Comics)

Le comics Witchblade a déjà été adapté en série tv le temps de 2 saisons au début des années 2000. Début 2017, NBC parle justement du développement d’un reboot de cette série TV. Après tout, toujours en 2017, le comics a lui aussi connu reboot signé Caitlin Kitteridge. Exit donc Sara Pezzini, l’héroïne originelle, et place à Alex Underwood ! La journaliste devient la nouvelle propriétaire du fameux gant, le Witchblade, lui procurant des pouvoirs extraordinaires. Aucune nouvelle depuis cette annonce, et c’est bien dommage, nous aurions aimé revoir cette histoire à la télévision, d’autant plus que les intrigues – généralement des enquêtes sur le surnaturel – se prêtent bien à une transposition en feuilleton. Ne reste donc plus qu’à se replonger dans les anciennes éditions françaises ou les TPB américains…
En VF : Witchblade (Delcourt)

 

 

Essex County

(image © Top Shelf Productions)

Les droits d’Essex County, un des 1ers travaux du scénariste Jeff Lemire, sont détenus par CBC Canada. Et vu la qualité de comics et la notoriété actuelle de Jeff Lemire, on peut s’étonner que CBC Canada n’ait pas confirmé leur intention d’adapter Essex County. Dans cette histoire, on suit 2 pré-ados de l’Ontario qui grandissent dans l’ennui le plus total à la campagne avant de se fâcher pour une histoire de cœur. Des années plus tard, devenus vieillards, ils sont toujours brouillés. C’est alors que leur infirmière décide de comprendre ce qui s’est passé. Émouvant et palpitant.
En VF : Essex County (Futuropolis)

 

 

The Wicked + The Divine

(image © Image Comics)

En 2017, Universal TV annonce vouloir adapter The Wicked + The Divine. Malheureusement, le projet semble depuis avoir sombré dans le development hell. Et c’est bien dommage, car le comics a un sacré potentiel ! The Wicked + The Divine raconte l’histoire Laura, une jeune adolescente londonienne, admiratrice du Panthéon, un groupe de 12 jeunes adultes, réincarnations de divinités de multiples mythologies, qui renaissent tous les 90 ans. Les membres du Panthéon bénéficient de pouvoirs surnaturels mais aussi d’une énorme popularité qui s’expose au cours d’énorme concerts. Ils n’ont cependant plus que 2 ans à vivre. The Wicked + The Divine est surtout une allégorie du spleen de l’adolescence et de notre société de consommation et du spectacle.
En VF : The Wicked + The Divine (Glénat Comics)

 

 

Five Ghosts

(image © Image Comics)

En 2013, Image Comics publie Five Ghosts. On y suit Fabian Gray, un chasseur de trésors qui possède la capacité de voir 5 fantômes uniquement. Mais attention, ce ne sont pas n’importe lesquels : on comprend qu’il s’agit de ceux de Merlin, Robin des Bois, Sherlock Holmes, Miyamoto Musashi, et du Comte Dracula ! Un an après le lancement du comics, Syfy annonce son intention d’adapter la série. Depuis ? Presque aucune information ne filtre.
En VF : Five Ghosts (Glénat Comics)

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 268 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.